Cinq étapes faciles pour une remise en forme réussie.

Enfin, le printemps ! À titre de kinésiologue, j’adore cette période où la douceur de l’air donne envie de mettre le nez dehors et de s’activer davantage. Marcher, courir ou pédaler, la pratique d’une activité physique semble désormais plus agréable.

Le printemps est une période cruciale en matière de prévention des blessures. En effet, l’hiver représente pour certains une baisse du volume de l’entraînement, voire même un arrêt complet. Pour d’autres, la saison froide sera l’occasion de pratiquer une activité physique différente que celle pratiquée en été. Ainsi, dans un cas comme dans l’autre, il est préférable de bien se préparer avant d’avaler les kilomètres et de battre ses records personnels ! Pour faciliter la reprise de vos activités, je vous recommande de suivre les cinq étapes suivantes.

Étape 1 : se questionner et se renseigner

L’information surabonde et défile à vitesse grand V sur différentes plateformes. Si vous décidez de vous (re)mettre en forme, posez-vous les bonnes questions et tâchez de trouver les réponses à celles-ci auprès de sources fiables (un kinésiologue, un nutritionniste, etc.). De fait, s’adonner à une activité physique, qu’elle soit nouvelle ou non peut demander à votre corps un plus grand déploiement d’énergie et peut-être aurez-vous également besoin de quelques nouveaux accessoires ? Bref, je vous invite à bien vous informer auprès de différentes sources professionnelles

Ici, quelques exemples de questions à se poser :

  • Quelles sont les techniques pour bien pratiquer ce sport?
  • Comment le corps doit-il bouger pendant l’effort?
  • En termes de quantité et selon ma condition physique, combien de séances d’entraînement devrais-je intégrer à mon agenda?
  • Dois-je modifier mon alimentation?
  • Existe-t-il des installations ou un terrain à proximité de chez-moi, pour la pratique de cette activité?
  • Quel est l’équipement requis?
  • Existe-t-il un organisme ou un club sportif associé à cette activité auquel je pourrais me joindre?

Étape 2 : inspecter l’équipement

L’expression « ménage du printemps » s’arrime bien à la reprise l’activité physique. En effet, que ce soit votre vélo, vos espadrilles ou vos lunettes de natation, pensez à vérifier votre matériel. Est-il toujours en bon état? Votre remise en forme sera facilitée si l’équipement que vous utilisez est de bonne qualité, sans bris et bien adapté à votre sport. De plus, je vous suggère de vous allouer un certain budget et du temps, si des réparations ou de nouveaux achats sont nécessaires.

Il n’est pas rare de voir plusieurs cyclistes enfourcher leur vélo au printemps, sans avoir passé ce dernier à l’inspection. La pression des pneus est-elle suffisante ? Le cadre du vélo et la selle sont-ils ajustés à votre physionomie? De fait, il est possible que votre flexibilité ait changé pendant l’hiver ou qu’une blessure vienne changer la façon de vous positionner sur le vélo. Bref, de manière préventive, assurez-vous que votre équipement fin prêt à l’utilisation. L’utilisation d’un équipement non conforme à la pratique de votre sport pourrait vous coûter un bête accident, en plus de vous occasionner quelques blessures physiques importantes. Votre orgueil pourrait même en prendre un coup!

Étape 3 : évaluer ses capacités physiques à l’aide d’un spécialiste

Il n’y a pas que l’équipement qui demande une « révision » en début de saison, le corps aussi! Prenez un moment pour évaluer votre capacité physique et vos compétences techniques en lien avec votre remise en forme. Une simple rencontre avec un kinésiologue pour évaluer votre condition physique et déterminer vos paramètres d’entraînement pourrait être bénéfique pour l’ensemble de votre saison. Que vous soyez un petit ou un grand sportif, il est important de savoir où vous en êtes sur le plan physique, surtout si vous avez pris une longue pause. Une rencontre avec un spécialiste de l’activité physique vous permettra de développer un plan réaliste de remise en forme, d’en apprendre davantage quant à votre sport et de retrouver une certaine motivation.

À titre d’exemple, une personne qui souhaiterait débuter la course à pied pour perdre du poids devrait au préalable connaître sa capacité aérobique pour définir ses zones d’entraînement, revoir quelques-unes de ses habitudes sur le plan alimentaires au quotidien, etc. Bref, un changement de vie ou d’habitude se réalise toujours à l’aide d’une bonne planification. Ainsi, n’hésitez pas à consulter quelques spécialistes (ex.: kinésiologue, nutritionnistes) qui pourront vous aider quant à la réalisation de cette planification.

Étape 4 : progresser lentement mais sûrement

En début de saison, nous faisons souvent preuve d’un surplus de motivation. Nous sommes tous pris d’une envie folle de bouger, ou encore, de battre nos records personnels des années passées. C’est souvent à cette étape que plusieurs erreurs sont commises : surentraînement, fatigue, risque accru de blessures et perte de motivation.

L’un des principes d’entraînement est la réversibilité : si vous avez pris une pause ou essayé un nouveau sport pendant l’hiver, votre corps aura sans doute perdu quelques atouts. Ainsi, il faudra penser à bien préparer ce dernier quant à cette nouvelle charge d’entraînement, et ce, autant pour le débutant que le sportif aguerrit. Également, il est fort probable que des exercices complémentaires à votre activité physique doivent s’ajouter à votre routine d’entraînement. Bref, comme dans tout type d’apprentissage, le corps devra s’adapter à ce que vous lui demandez de réaliser. Si la progression est trop rapide, votre système musculaire n’aura pas le temps de récupérer et le système moteur n’aura pas le temps de (re)construire les habiletés nécessaires. À titre d’exemple, en course à pied le volume d’entraînement ne devrait jamais être augmenté à plus de 10% d’une semaine à l’autre. De plus, le coureur devra prendre en considération le changement de surface (du gym à la rue) ou de chaussures (alterner avec sa vieille paire en début de saison) s’il souhaite prévenir plutôt que guérir.

En misant sur des activités plus faciles, plus courtes et réalisées de manière assidue en début saison, le succès s’en suivra tout naturellement.

Étape 5 : plaisir = récompense

Pour maintenir vos bonnes habitudes de remise en forme au printemps, choisissez des activités physiques qui vous procurent du plaisir! Vous pourriez, entre autres, vous accorder une note personnelle ou inscrire quelques mots positifs dans un cahier à la suite de vos entraînements. Félicitez-vous d’avoir investi du temps de qualité pour préserver votre santé.

Le plaisir est la clé de la longévité et de l’accomplissement! De plus, si vous débordez de bonne humeur, il y a de fortes chances que d’autres voudront suivre votre exemple. Quelle belle valorisation! Invitez vos amis ou la famille à vous suivre dans le cadre de vos expériences, ceci sera d’autant plus motivant. Pourquoi chercher une gardienne quand vous pourriez faire participer vos enfants à votre routine d’exercices. Vous n’avez pas le temps pour voir une connaissance de longue date? Joignez l’utile à l’agréable et invitez celle-ci à réaliser une activité physique en votre compagnie.


Articles similaires