L’activité physique et le kinésiologue au service des maladies chroniques 

Ce n’est plus un secret, les bienfaits de l’activité physique sont reconnus et ce, mondialement. Auprès de la communauté scientifique, c’est unanime: c’est l’un des moyens les plus efficaces pour prévenir et gérer les maladies chroniques. 

À travers ce billet, on souhaite vous offrir des faits et des données pertinentes sur l’impact de l’activité physique et du kinésiologue au service des maladies chroniques. L’exercice a ce pouvoir inestimable comme outil de prévention. Le kinésiologue est donc le professionnel désigné pour vous accompagner vers de bonnes habitudes de vie afin de prendre soin de votre santé et de votre bien-être.

 

Saviez-vous que?
  •  En 2017, 43,7 % des Canadiens de 20 ans et plus déclarent avoir reçu un diagnostic d’au moins une des dix maladies chroniques communes, dont 18,4 % étaient atteints d’au moins deux de ces maladies. *(1)
  • Selon l’OMS, une personne atteinte d’une maladie chronique et insuffisamment active, augmente son risque de décès de 20 à 30 % par rapport à celles davantage actives. *(2)
  • L’intervention sur le mode de vie et de l’activité physique apporte une réduction de l’incidence du diabète de type 2 de 58 %. *(3)
  • L’exercice est connu pour avoir des avantages positifs sur : le diabète de type 2, l’hypertension, l’hypercholestérolémie, l’obésité, le syndrome métabolique, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, l’arthrite, la dépression, l’anxiété, le stress, la démence et plus encore. *(2)

 

« Le kinésiologue aide à la réadaptation de maladies chroniques. Par exemple, quelqu’un qui a un problème pulmonaire, on va travailler à améliorer tous les aspects autour de ses poumons, dont les muscles, pour que le cœur fonctionne mieux. On va voir des bienfaits au quotidien au niveau de l’essoufflement. Pour quelqu’un qui est diabétique, par exemple, on va travailler plutôt à améliorer la gestion de sa glycémie. Notre approche aide beaucoup à la qualité de vie d’une personne.» 

– Cindy Labbé, kinésiologue, Pavillon du cœur, Saint-Georges. 

 

Dites-nous en plus!

Une vie plus active permet de préserver votre santé, et ce, à tout âge. Par l’adoption de bonnes habitudes de vie, il est possible de ralentir et de prévenir le développement de certaines conditions métaboliques et les risques de complications qui y sont associés. 

L’activité physique permet de prévenir les maladies chroniques comme le cancer, le diabète de type 2 et les maladies du cœur. Elle améliore l’attention, la concentration et les autres fonctions du cerveau; permet de maintenir une bonne santé mentale, améliore le sommeil, diminue le stress et le risque de tabagisme. 

Considérant que le kinésiologue est le professionnel de la santé et du mouvement, expert de l’activité physique, il est l’ajout essentiel à la prévention et à la gestion des maladies chroniques dont vous avez besoin.

En ce sens, de nombreuses initiatives ont déjà été mises sur pied (par exemple, à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ), dans les groupes de médecine familiale (GMF), les programmes de prévention des maladies chroniques, etc.), où le kinésiologue, en travaillant en multidisciplinarité avec d’autres professionnels de la santé, a su démontrer son impact positif auprès de sa clientèle. On parle, entre autres :

  • De l’amélioration du temps de guérison/réadaptation;
  • De la diminution de la mortalité et de la morbidité de nombreuses maladies;
  • L’augmentation des bienfaits sur la santé mentale par un programme d’activité physique.

L’activité physique et le kinésiologue sont donc inévitablement un duo essentiel en santé préventive et curative de la population québécoise.

N’attendez plus, trouvez votre kinésiologue!

 

À visionner :  

 

Études citées : 

*(1) : ASPQ, LA SANTÉ PUBLIQUE DU XXIe SIÈCLE Propositions pour le plein déploiement de la santé publique au Québec https://www.aspq.org/app/uploads/2021/02/2021-02-19_memoire_investissements_en_prevention_au_qc.pdf février 2021, page 14 .

*(2) Étude de l’OMS – Activité physique : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/physical-activity 

*(3) William C. Knowler et Coll., REDUCTION IN THE INCIDENCE OF TYPE 2 DIABETES WITH LIFESTYLE INTERVENTION OR METFORMIN, New England Journal of Medecine, 346(6): 393-403-2002

*L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

Par l'équipe Mon Kinésiologue
17 novembre 2021
Catégories :

Le kinésiologue vous accompagne dans votre processus de remise en forme personnalisé et en fonction de votre besoin.

Plus d’articles

  • Douleurs dans le tibia : l’affreuse périostite

    28 novembre 2018

  • Comment débuter sa carrière en kinésiologie?

    19 février 2022

  • Bouger plus pour manger moins – Un contexte sensoriel

    3 octobre 2017

  • Les 12 commandements de la périostite

    2 Décembre 2018

  • Cancers: L’activité physique comme outil de prévention

    4 octobre 2017

  • Boisson pour sportifs à l’orange (SOS Cuisine)

    11 octobre 2018

  • Passion du ski de fond – Entrevue avec Claudette Savard

    19 février 2020

  • Quelques trucs pour apprécier votre course, dehors, l’hiver

    6 janvier 2021