Le b.a.-ba de l’hiver québécois ou l’art de rester bien au chaud!

Ah l’hiver! Avec sa température imprévisible, ses vents et son refroidissement éolien, il est le malmené lorsqu’il est associé à l’activité physique. Trop de gens perçoivent l’hiver comme une saison de sédentarité, parce qu’ils ne savent pas combiner froid et activité physique. Et pourtant, la technologie a tellement évoluée en matière de textile qu’il est maintenant facile et abordable de choisir de bouger, même l’hiver! À titre de kinésiologue et de sportive qui ne recule pas devant le froid, je vous livre ici quelques trucs qui vous permettront de profiter pleinement de cette froide saison.

Planifier :
  • Vérifiez la météo pour connaître la température, la vitesse des vents, le taux d’ensoleillement et le refroidissement éolien;
  • Connaître les conditions de la surface du sol;
  • Choisir l’activité et son intensité.
Bien choisir « ses couches » :

Le système multicouche est le plus efficace en matière d’activité physique pratiquée en plein air, car il a pour but de garder la chaleur près du corps pour éviter de geler, et ce, tout en permettant à l’humidité de s’évaporer :

  • Selon l’intensité de l’effort à fournir, la personne active choisira des vêtements adaptés, plus ou moins épais. Il est recommandé pour des activités comme le vélo sur neige (fatbike) ou le ski de fond, d’avoir légèrement froid avant de partir. Le principe est simple : ce sont des activités de haute intensité, alors très rapidement vous aurez chaud. Si vous êtes trop habillés, vous avez plus de chances de mouiller vos vêtements et de geler, voir même avoir trop chaud et de ressentir un malaise physique;
  • La couche de base est en contact direct avec la peau et a la mission de garder le corps au sec. Les tissus à privilégier sont de type polyester ou polypropylène, afin de laisser la chaleur et l’humidité s’évacuer. Le coton et la laine, pour leur part, absorbent la chaleur et l’humidité et favorisent le refroidissement du corps;
  • La couche intermédiaire vous garde au chaud, elle a pour mission d’être isolante. Cette couche protège à la fois le corps du froid et continue d’évacuer l’humidité et la chaleur vers l’extérieur. Les textiles de type laine polaire ou isolant synthétique auront pour effet de garder la chaleur près de vous. Pour le bas du corps, comme les jambes produisent beaucoup de chaleur, la couche intermédiaire est optionnelle selon l’intensité de votre activité;
  • La couche externe est celle qui vous protège des vents. Choisissez un manteau de type coupe-vent et imperméable. Je recommande l’imperméabilité surtout lorsqu’il y a des chutes de neige, pour éviter que la neige fonde sur vos vêtements chauds et qu’elle humidifie les couches en dessous. Les fibres synthétiques feront le travail;
  • Selon l’activité choisie, il est possible de superposer deux couches au milieu ou de choisir une veste/pantalon plus chaude;
  • Pensez à porter des vêtements qui sont à la fois ajustés, sans être trop serrés. Le tout pourrait vous empêcher de bouger avec une grande amplitude.
La qualité avant la marque :
  • Les marques de sport ont la cote! Prévoyez d’acheter des vêtements de qualité avant d’opter pour une marque précise. Certaines marques proposées dans les magasins de sport laissent à désirer. Des marques de magasins « grandes surfaces » à coût abordable peuvent faire le travail!
  • Fouillez dans votre garde-robe, il est fort probable que vous trouviez des vêtements qui correspondent aux caractéristiques précédentes.
Les accessoires :
  • Les accessoires sont vos alliés! La tête et les extrémités perdent beaucoup de chaleur. De plus, le visage, les mains et les pieds sont plus vulnérables aux engelures :
  • La tête : votre corps perd 40% de sa chaleur par la tête. Il est très important de choisir une tuque qui garde la chaleur;
  • Le cou : protégez bien votre cou avec des fibres synthétiques et souples qui vous permettront de garder la chaleur près du corps tout en vous permettant de bien bouger la tête. Pour ma part, j’utilise aussi le système multicouche au cou, afin d’éviter de geler et d’humidifier la couche en contact direct avec la peau;
  • Les mains : Les mitaines sont plus chaudes que les gants, alors selon les besoins de votre activité, choisissez l’un ou l’autre. Par exemple, les gants seront plus adaptés si vous avez besoin de dextérité. Il est même recommandé de superposer des couches pour les mains par grand froid;
  • Les pieds : La chaussette est tout aussi importante que la chaussure! Encore une fois, privilégiez la laine de type mérinos ou le polyester pour rester au sec. Des chaussettes hautes permettron également de protéger vos chevilles du froid. Concernant la chaussure, selon l’activité privilégiée, celle-ci devra convenir à la mission de votre activité et vous tenir également au chaud et au sec, sans être trop serrée. Idéalement, elle devrait permettre au pied et à la cheville d’être souples et mobiles.
Les trucs de votre kinésiologue :
  • Pensez à avoir deux paires de chaussettes, du moins de changer de chaussettes immédiatement après l’effort;
  • Par temps froid, commencez avec une tuque chaude et changez pour une tuque plus mince, lorsque vous commencerez à ressentir une plus grande sensation de chaleur;
  • Privilégiez des pantalons et des manteaux qui offrent des fermetures éclair pour respirer (sous les bras, par exemple). Elles sont très pratiques pour réguler la température du corps lors des pics d’intensité;
  • Évitez les semelles lisses sur les surfaces glacées.

 

Sources :
  1. https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/les-bons-vetements-pour-profiter-de-lhiver-a-lexterieur-/14649
  2. http://www.jogging-course.com/Courir-exterieur/habiller-hiver.html

 


Auteur(s)



Articles similaires