La différence entre un bon et un très bon kinésiologue

On vous a déjà révélé les compétences insoupçonnées du kinésiologue. Cette fois-ci, on répond à la question: “Qu’est-ce qui différencie un bon kinésiologue d’un très bon kinésiologue?” 

Voici 4 points incontournables qui font toute la différence dans l’approche kinésiologique. Des aspects essentiels pour nourrir la pratique et les interventions du kinésiologue.

 

Rester proactif dans sa pratique

Comme dans tous les métiers, il demeure nécessaire de prendre le temps de s’informer, mais aussi de rester à jour dans sa pratique pour offrir le meilleur soutien possible. Il est important pour être un excellent kinésiologue de rester toujours alerte de sa clientèle. Autant il est possible d’aller chercher de l’information via d’autres experts, autant les clients sont une source inépuisable pour continuer d’apprendre tous les jours. Restez à l’affût de tout ce qui se fait de nouveau dans le domaine, c’est être plus qu’un bon kinésiologue!

 

Être à l’écoute

Un très bon kinésiologue, c’est être attentif à tous les besoins de ses clients. Tout réside dans le savoir-être: comment connecter avec les gens afin de toujours rester près de leurs valeurs et de leurs intérêts. C’est à travers l’aspect humain, d’une écoute active et d’une intervention centrée sur le client que le kinésiologue peut aller chercher la motivation de sa clientèle pour lui faire développer la passion pour la pratique d’activité physique au quotidien afin d’optimiser la santé, la réhabilitation et de saines habitudes de vie. 

 

Développer une relation de confiance

Il faut savoir que l’approche kinésiologique, ce n’est pas seulement un plan d’intervention, mais aussi une approche psychosociale. Développer un lien de confiance avec la clientèle est la pierre angulaire de la pratique du kinésiologue. Les kinésiologues peuvent avoir toutes les connaissances possibles, mais c’est avant tout la relation avec le client qui est au centre de sa pratique afin de développer les bons outils et le bon plan d’intervention à mettre de l’avant. 

 

Faire de l’entretien motivationnel

L‘entretien motivationnel est une grande force du kinésiologue!

Elle se définie comme étant « un style de communication collaboratif et centré sur un objectif, avec une attention particulière au langage de changement, il est conçu pour renforcer la motivation d’une personne et son engagement en faveur d’un objectif spécifique en faisant émerger et en explorant ses propres raisons de changer dans une atmosphère de non-jugement et d’altruisme

Le rapport entre le kinésiologue et le client est donc toujours collaboratif. Un bon kinésiologue sait reconnaître le stade de changement et applique alors les stratégies motivationnelles adaptées à ce stade. Il aide à faire reconnaître à son client que la progression n’est pas linéaire et qu’il va y avoir des succès et des rechutes. Il ne va donc pas essayer de convaincre son client, mais va plutôt utiliser des techniques qui vont faire que sa motivation sera intrinsèque (viendra du client). Cette stratégie, ajoutée à un bon accompagnement, est la clé du succès de l’intervention du kinésiologue.

En résumé, l’essentiel, c’est de rester passionné par son métier et être à l’écoute de sa clientèle!
Par l'équipe Mon Kinésiologue
5 janvier 2022
Catégories :

Le kinésiologue vous accompagne dans votre processus de remise en forme personnalisé et en fonction de votre besoin.

Plus d’articles

  • Une approche contrastée: la vision québécoise de la kinésiologie

    13 octobre 2021

  • L’activité physique permet-elle de diminuer les douleurs lombo-pelviennes ?

    8 janvier 2019

  • Comment trouver la motivation pour être plus actif ?

    26 avril 2023

  • Une recette pour amener les jeunes à être actifs

    19 Décembre 2022

  • Cultiver la motivation à bouger chez les tout-petits

    25 novembre 2020

  • Le b.a.-ba de l’hiver québécois ou l’art de rester bien au chaud!

    18 janvier 2018

  • Collaboration multidisciplinaire : hygiénistes dentaires et kinésiologues

    8 janvier 2024

  • Le kinésiologue, un allié essentiel dès le diagnostic de cancer

    31 mars 2022