10 bonnes raisons de faire équipe avec un kinésiologue

Kinésiologue travailant avec son patient

Crédit : Magazine Hors-Série-Régime santé. (magenligne.com)
Le magazine : https://magenligne.com/produit/hors-serie-0037/

La planète Web déborde de coachs et d’entraîneurs, de programmes 21 jours ou de formules prétendument gagnantes pour perdre du poids. Face à cette abondance d’informations ou de plans, arrivez-vous à faire les bons choix? Voici 10 bonnes raisons de faire équipe avec un kinésiologue!

 

Marc-Antoine Pépin, Kinésiologue, B.Sc.

Le spécialiste rappelle que le fait de bouger davantage va entraîner de meilleurs paramètres santé, mais pas nécessairement une perte de poids. À vos défis sportifs, vous devez également combiner une assiette santé!

 

– 1 –

Le kinésiologue est un professionnel de la santé qui se spécialise dans l’activité physique. Sa formation universitaire de trois ans le distingue de toute personne qui se décrit comme un coach ou un entraîneur. « Le kinésiologue va évaluer les objectifs, noter les blessures ou limitations, prendre en considération les expériences antérieures, bref, va développer un programme d’activité physique vraiment adapté à la personne », explique Marc-Antoine Pépin, qui précise qu’un rendez-vous coûte environ 70 à 80 $. Votre médecin de famille pourrait aussi vous référer à un kinésiologue parce que l’activité physique est particulièrement recommandée pour votre condition médicale et permettrait d’améliorer votre santé. Cela vous semble onéreux? Espacez les rendez-vous pour un suivi moins régulier.

– 2 –

« Ça s’achète où, de la discipline, est-ce le kinésiologue qui nous en vend? » demandons-nous à M. Pépin. « La discipline, ça va passer par la motivation, dit-il en rigolant. Et c’est notre rôle de vous guider vers des activités physiques qui vont être motivantes. »

– 3 –

Faire équipe avec un spécialiste, ce n’est pas nécessairement synonyme de réussite de ses objectifs, mais c’est avoir quelqu’un qui nous accompagne sur la route, qu’elle soit en ligne droite ou pleine de courbes. « Quand on est accompagné, on est aidé. Nous sommes là pour vous lancer des défis, ajuster les activités selon vos besoins, et faire en sorte qu’elles seront mises à l’horaire et que vous ne laisserez pas tomber. N’empêche, notre objectif est de rendre la personne autonome et de faire en sorte qu’elle soit active dans la vie de tous les jours », explique-t-il.

– 4 –

On n’a pas à chercher longtemps pour trouver coachs, entraîneurs ou programmes de remise en forme en ligne. Toutes ces options accessibles contrastent toutefois avec le service personnalisé du kinésiologue. « Ça prend un minimum de connaissance dans le domaine de l’entraînement, mais aussi de son corps et de sa façon de bouger pour faire les bons choix. Commencer un programme en ligne peut malheureusement vouloir dire programme trop avancé, risque de blessure et découragement, manque de motivation, etc. » témoigne Marc-Antoine en précisant qu’il y a tout de même certains programmes qui peuvent être bons, sans être néanmoins adaptés à tous.

– 5 –

Avez-vous des maux de dos? Une vieille blessure qui vous limite? Soufrez-vous d’hypertension, de diabète ou d’arthrite? Ou voulez-vous simplement perdre du poids? Chaque kinésiologue travaille avec une clientèle ciblée. Pour trouver votre allié, rendez-vous dans l’annuaire.

– 6 –

Le professionnel de l’activité physique ne vend pas de formule magique (parce qu’il n’y en a pas, rappelez-vous!), mais il est là pour nous encourager dans nos petites actions qui, une fois accumulées, peuvent faire une différence. « Il n’y a pas de trop petites activités physiques. On rappelle souvent de prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, de se stationner loin de la porte d’entrée, et c’est la somme de ces petits plus qui vont faire une certaine différence », souligne M. Pépin.

– 7 –

Quand on se lance des défis, on part souvent en lion. Trop vite, trop loin rapidement. Avoir un plan d’entraînements spécialisé, et surtout quelqu’un qui surveille nos arrières, c’est permettre à son corps de s’adapter lentement sans le brusquer.

– 8 –

Chaque début d’année, c’est la même rengaine. Vous commencez à vous prendre en main pour mieux abandonner de nouveau. Comment éviter de retomber dans un nouveau cycle? « Prenez rendez-vous avec un kinésiologue, insiste Marc-Antoine Pépin. Ce premier pas va faire s’enchaîner tout le reste. Prendre un abonnement au gym, c’est bien beau, mais ça reste que vous faites la démarche en solo. Avoir un professionnel qui vous suit, c’est obtenir des suivis, devoir atteindre des objectifs, bref, cela peut être la clé pour briser le cycle. »

– 9 –

« Je suis de nature très stressée », vous dites-vous constamment. Eh bien, sachez que le stress peut faire en sorte que vos entraînements ne soient pas aussi efficaces. C’est le rôle du kinésiologue d’évaluer vos habitudes de vie et les différents facteurs qui pourraient mener à un succès.

– 10 –

Doit-on mieux dormir pour pouvoir bouger davantage, ou mieux bouger pour dormir davantage? Il n’y a pas de mauvaises réponses. Or, le sommeil récupérateur et l’activité physique régulière vont de pair. Et si telle est votre mission, le professionnel de l’activité physique va pouvoir vous aider à ce que bouger devienne aussi routinier que se brosser les dents; il en résultera ainsi des bienfaits sur le plan physique et mental.

 

Bouger, c’est non seulement améliorer sa santé globale, mais c’est aussi augmenter son niveau d’énergie; ça aide dans la gestion du stress, bref, c’est bon pour le mental.

 


Articles similaires