Et si on s’entraînait différemment?

Le début de l’année est synonyme de remise en forme mais aussi de remise en question. Qu’est-ce qu’on peut faire de différent pour l’atteinte de nos objectifs?

Et si on s’entraînait différemment? Votre kinésiologue vous partage quelques trucs faciles à intégrer.

 

S’entraîner pour sa santé

Si on est toujours à la recherche de la perfection, notre motivation ne sera pas au rendez-vous longtemps. Au contraire, en s’entraînant pour améliorer notre santé physique et mentale, on a plus tendance à vouloir le faire de façon assidue. Pourquoi? Parce que les gains sont valorisants. Monter les marches de son immeuble sans être essoufflé ou ajouter quelques sacs de plus à nos bras lors de notre retour d’épicerie c’est motivant. Pour atteindre ces objectifs, ajoutez à votre routine des entraînements de type fonctionnel. Ces exercices, similaires à nos activités de tous les jours, raffermissent les muscles et améliorent l’équilibre. Ils sont simples à faire et requièrent peu d’équipement puisqu’ils font appel à la résistance du poids corporel. Voici quelques exemples d’exercices de type fonctionnel que l’on peut faire facilement à la maison ou au parc.

Les pompes (push up)

Les développés de jambes (squats)

Les fentes (avant, arrière)

La montée des escaliers

Source d’images: Hexfit

 

S’entraîner pour le plaisir

Choisissez des activités et un environnement qui vous plaisent. Il existe une panoplie d’activités que l’on peut réaliser seul ou en groupe dans un environnement stimulant. S’entraîner en groupe c’est d’ailleurs davantage motivant et permet de créer des liens avec des personnes qui partagent nos goûts. Or, si l’entraînement de groupe n’est pas pour vous, optez pour des activités en solo ou avec votre partenaire de choix. L’important c’est de trouver quelque chose que vous pourrez adopter à long terme. Et si le temps vous manque, sachez que les mini entraînements sont très tendances actuellement. Vous pouvez donc prendre 5, 10 ou 15 minutes pour travailler un groupe de muscles à la fois ou faire des entraînements express de 30 minutes. Ceci comprendrait donc un échauffement de 5 minutes, un entraînement musculaire de 12 minutes, un entraînement cardiovasculaire de 10 minutes et un retour au calme de 3 minutes.

 

S’entraîner à faible intensité

Il n’est pas nécessaire de faire des entraînements à haute intensité pour avoir des résultats. Privilégiez des séances à faible intensité qui vous permettront d’éviter des blessures, de reprendre graduellement après une blessure ou de reprendre un entraînement après une longue période d’absence. Même avec une douleur chronique, l’entraînement à faible intensité est accessible pour toutes et tous. Il y a plusieurs façons de s’entraîner à basse intensité. Cela peut être une longue marche, une séance de vélo, un cours de yoga ou un entraînement en musculation. Rappelez-vous que faible intensité ne veut pas dire faible rendement. L’important est de bouger régulièrement.

 

Prendre le temps de s’étirer et de récupérer

Le repos fait partie de l’entraînement. Évitez les blessures en ajoutant des périodes d’étirement à la fin de votre séance. Cette période est aussi importante que l’échauffement du début. Deux à trois jours par semaine, consacrez 15 minutes à faire des étirements sollicitant les principaux groupes musculaires. En plus d’améliorer votre souplesse, une bonne récupération sera également bénéfique pour votre santé mentale. Profitez de ce moment de douceur pour faire le vide.

 

S’entraîner avec un.e kinésiologue

Qu’on soit expert ou débutant, l’accompagnement par des professionnels qualifiés comme les kinésiologues demeure un atout judicieux à intégrer dans votre plan de match santé. En effet, ces derniers sont vos conseillers de choix en la matière et s’assurent que vous incorporez toutes les notions qui feront en sorte que votre entraînement soit motivant, efficace et durable, tout en respectant vos goûts, vos capacités et vos objectifs. De plus, si vous avez des conditions particulières (douleurs chroniques, maladies, handicap, etc.), ils sont qualifiés pour en tenir compte et adapter les exercices de façon sécuritaire à celles-ci.

Par Fédération des Kinésiologues du Québec
10 janvier 2023
Catégories :

Le kinésiologue vous accompagne dans votre processus de remise en forme personnalisé et en fonction de votre besoin.

Plus d’articles

  • Boisson pour sportifs à l’orange (SOS Cuisine)

    11 octobre 2018

  • Comment le kinésiologue peut-il soulager les douleurs liées à la grossesse ?

    20 janvier 2019

  • Prévention des maladies chroniques : l’importance de rembourser les services du kinésiologue

    21 mai 2024

  • Quelques solutions pour se mettre au sport!

    22 avril 2019

  • 10 conseils pour adopter un mode de vie actif

    1 mai 2023

  • 10 bonnes raisons de faire équipe avec un kinésiologue

    26 avril 2023

  • Pourquoi je ne perds pas de poids?

    22 janvier 2021

  • Témoignage – J’ai découvert la kinésiologie il y a quelques années

    1 novembre 2021