Les suppléments alimentaires sont-ils utiles et comment les choisir?

Les suppléments alimentaires ont la cote auprès des sportifs. En effet, près de neuf athlètes canadiens sur dix prennent des suppléments. Parmi les plus populaires, on retrouve les boissons pour sportifs, les multivitamines et les poudres de protéines. En utilisant un supplément, les sportifs désirent le plus souvent prévenir les carences nutritionnelles, augmenter leur niveau d’énergie, mieux récupérer après l’exercice, optimiser leur composition corporelle ou augmenter leur force musculaire. Mais est-ce vraiment utile de prendre des suppléments et si oui, lesquels choisir?

Dans quels cas la prise de suppléments est-elle justifiée?

Les évidences scientifiques supportent l’utilisation de certains produits pour sportifs (boissons, barres, gels, poudres de protéine, substituts de repas, électrolytes) pour combler les besoins de certains nutriments lorsqu’il n’est pas pratique de consommer des vrais aliments, par exemple pendant une compétition ou après un entraînement lorsqu’il n’est pas possible de manger rapidement. La prise de suppléments médicaux (multi vitamines, fer, calcium, vitamine D et probiotiques) peut aussi être justifiée pour traiter des carences alimentaires ou des problèmes de santé diagnostiqués. Finalement, quelques suppléments sont appuyés par un niveau de preuves scientifiques suffisantes pour justifier leur utilisation chez les athlètes de haut niveau. Il s’agit de la caféine, la bêta-alanine, le bicarbonate, le jus de betterave et la créatine. La prise de ces suppléments est pertinente seulement lorsque les autres déterminants de la performance (alimentation, entraînement, récupération, etc.) sont déjà optimaux. Tous les autres types de suppléments ne sont pas supportés par suffisamment d’études scientifiques pour être recommandés ou sont bannis par l’Agence Mondiale Antidopage.

Les suppléments peuvent-ils être dangereux?

Un supplément dit « naturel » inspire confiance en laissant supposer qu’il est automatiquement sans danger. Or, les produits de santé naturels peuvent poser un risque pour la santé. Par exemple, la prise d’une méga dose d’une certaine vitamine peut inhiber l’absorption de d’autres vitamines. Les suppléments peuvent aussi contenir des ingrédients pouvant interférer avec la prise de médicaments. Certains produits contiennent une grande quantité de caféine, ce qui peut augmenter la tension artérielle et entraîner des palpitations, des tremblements, de l’irritabilité, des troubles de sommeil et même la mort. Finalement, les produits peuvent avoir été contaminés avec des substances interdites et dangereuses par inadvertance lors du processus de fabrication, ou encore, les fabricants ajoutent parfois délibérément des substances, telles que des stéroïdes et des stimulants, en omettant de le mentionner sur l’étiquette.

Misons d’abord sur une alimentation équilibrée et variée !

Il faut savoir qu’une alimentation variée et équilibrée permet de combler les besoins nutritionnels de la majorité des sportifs. La plupart des substances actives contenues dans les suppléments telles que les vitamines, les minéraux, les antioxydants, les protéines et les acides aminés branchés (BCAA), pour ne nommer que celles-ci, se retrouvent aussi dans les aliments. Cependant, en plus d’offrir la substance active en question, par exemple de la vitamine C, les aliments contiennent une multitude d’autres éléments nutritifs tels que des fibres et d’autres vitamines qui agissent en synergie pour favoriser une santé optimale et optimiser la performance.

La vente des suppléments génère des milliards de dollars à l’industrie qui a intérêt à rendre ses produits attrayants. Ne vous laissez pas tendre au piège! Ne vous fiez jamais aux publicités d’une entreprise ou aux slogans se trouvant sur l’emballage des produits pour juger de leur innocuité et de leur efficacité. Gardez en tête que dans la majorité des cas, vous pouvez obtenir les résultats désirés en modifiant votre entraînement et votre alimentation. Il s’agit d’un moyen moins coûteux, plus sécuritaire et bien souvent plus efficace que la prise de suppléments. Les nutritionnistes et les kinésiologues sont les professionnels de la santé tout désignés pour vous aider. N’hésitez pas à les consulter !

Comment choisir une marque de supplément?

Dans les cas où la prise d’un supplément est justifiée, il peut s’avérer difficile de sélectionner un produit parmi les nombreux choix disponibles. Depuis 2004, les suppléments vendus au Canada doivent tous obtenir un numéro de produit naturel (NPN). Cette désignation indique à l’utilisateur que la formulation, l’étiquetage et le mode d’emploi du produit ont été examinés et approuvés par Santé Canada. Par contre, ce n’est pas le cas des suppléments vendus sur Internet qui proviennent de d’autres pays. Pour éviter de consommer des produits contaminés, il est recommandé de choisir un produit qui contient un logo (NSF Certified for Sport, Good Manufacturing Practice (GMP) ou Informed Choice) signifiant qu’il a été soumis à des critères d’évaluation rigoureux permettant de déceler toute substance bannie ou dangereuse. Il est à noter que même si le produit contient un NPN ou un logo, cela ne garantit pas du tout son efficacité. Finalement, avant d’utiliser un supplément quelconque, sachez que les athlètes sont responsables de toute substance interdite qui pourrait se retrouver dans leurs échantillons, d’où l’importance de redoubler de prudence.

Références

Auteur(s)



Articles similaires