Je n’ai pas le temps de faire de l’activité physique

Manque de temps : faux obstacle à un mode de vie actif

De nombreuses études ayant examiné les motivations et les obstacles à la pratique régulière d’une activité physique font état du manque de temps comme la raison principale rapportée par les gens pour expliquer leur difficulté à adopter un mode de vie plus actif. Bien que les perceptions de ces personnes soient tout à fait réelles, une analyse plus en profondeur nous permet de constater que les personnes inactives rencontrent plutôt des obstacles personnels à la pratique d’activité physique comme le manque de motivation, d’énergie, d’habiletés ou d’intérêt pour l’exercice1.

Ainsi, il s’avère difficile d’affirmer avec exactitude si le manque de temps est réellement le fruit de la conjoncture du temps dans la société d’aujourd’hui ou s’il s’agit davantage d’une mauvaise gestion de son temps, de ses intérêts ou de ses priorités. Cela étant dit, contourner vos obstacles personnels plutôt que miser sur la résolution du manque de temps serait une stratégie plus efficace pour apprendre à bouger plus et à favoriser des changements sur le long terme. Si vous faites moins de 150 minutes d’activité physique par semaine, il serait justifié de réfléchir à des pistes d’action pour limiter les effets d’un mode de vie sédentaire en intégrant graduellement plus d’activité physique à votre quotidien.

Bannissez le manque de temps de votre vocabulaire en essayant l’une des 6 pistes d’action suivantes :
  1. Mettez par écrit vos pensées quant aux avantages d’être plus actif et identifiez les inconvénients de demeurer inactif.
  2. Renforcez votre confiance en vos capacités physiques en commençant par une seule séance pour le plaisir.
  3. Inscrivez-vous à une activité en famille pour faciliter l’intégration du sport dans l’horaire familial.
  4. Lisez sur les bienfaits de la pratique d’activité physique et son impact positif sur votre niveau d’énergie.
  5. Regardez moins la télévision en divisant votre temps de télé par 3. Réservez 1/3 pour l’activité physique.
  6. Obtenez les conseils, le soutien et l’expertise d’un kinésiologue accrédité pour partir du bon pied.

Pour tout savoir sur le professionnel de la santé, spécialiste de l’activité physique, visitez le site de la Fédération des kinésiologues du Québec.

Références
  1. CLFRI, Canadian Fitness and Lifestyle Research Institute, 2008
  2. OMS, Organisation mondiale de la santé, Juin 2016
Par Fédération des Kinésiologues du Québec
4 octobre 2017
Catégories :

Le kinésiologue vous accompagne dans votre processus de remise en forme personnalisé et en fonction de votre besoin.

Plus d’articles

  • Passion du ski de fond – Entrevue avec Claudette Savard

    19 février 2020

  • Les 5 compétences insoupçonnées du kinésiologue 

    24 novembre 2021

  • L’activité physique et le kinésiologue au service des maladies chroniques 

    17 novembre 2021

  • Aînés à 1, 2, 3 marchez! 

    8 novembre 2021

  • 3 exercices pour aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

    7 novembre 2021

  • 6 raisons pour lesquelles vous devriez prioriser votre sommeil dès maintenant

    8 décembre 2020

  • L’ergonomie au travail: comment réduire les risques de blessure

    13 novembre 2019

  • Le mont Royal : activités et randonnées nature en plein centre-ville

    28 février 2020