Histoire à succès en kinésiologie- Trouver l’inspiration en réadaptation

En janvier 2017, Jean-François Harvey, kinésiologue et ostéopathe-propriétaire de la clinique Spinal Mouvement, s’est déplacé au CISSS en Montérégie afin de donner une formation spécifique aux kinésiologues. Cette formation a été d’une grande aide pour Valérie Creo, kinésiologue.

‘’ L’un de mes patients est un blessé médullaire marcheur. Il est fusionné de la vertèbre T6 à la L4. En gros, cela signifie qu’il a des tiges de métal dans le dos et des signes neurologiques et il ne peut pas bouger à cet endroit. Avant son accident, il était un danseur de profession, donc un jeune homme très actif. Il adorait s’entraîner et bouger. J’ai donc dû trouver des activités à lui faire faire qui étaient adéquates pour sa nouvelle condition. ‘’

Après s’être inscrite à la formation de Spinale Mouvement offerte par Jean-François Harvey en collaboration avec la Fédération des Kinésiologues du Québec, Valérie Creo a trouvé l’inspiration nécessaire pour aider son patient.

’Jean-François nous a donné des conseils en lien avec nos dossiers les plus complexes. Avec son aide, on a été capable de trouver des exercices de mobilité et d’assouplissement qui étaient spécifiques à la blessure de mon patient qui, malgré son accident, avait encore des réponses neurologiques. Avec ce type de blessures, il aurait facilement pu être paralysé et en fauteuil roulant, mais ce n’était pas le cas. L’approche spinale m’a beaucoup inspiré. Il fallait beaucoup de créativité à cause de ses contraintes biomécaniques. Il a fallu qu’on regarde ensemble s’il pouvait s’étirer de façon X ou bouger de façon Y. Les concepts du Spinal Mouvement je les ai beaucoup appliqués dans son dossier pour être capable d’aller chercher le maximum. Le but ultime était d’arriver à ce que mon patient soit capable de s’étirer, de se soulager et de s’entrainer sans l’aide d’un thérapeute et qu’il sache reconnaitre quoi faire et quoi ne pas faire. Après la formation, j’étais plus inspirée pour mieux l’aider.’’

Retrouver son autonomie est un élément important de la réadaptation. Grâce à la formation, Valérie Creo a pu aider son patient à retrouver une liberté de mouvement qui était importante pour lui.

La formation continue est l’un des nombreux avantages qu’obtiennent les membres de la Fédération des Kinésiologues du Québec. Pour découvrir le reste des avantages, rendez-vous sur le site de la FKQ. https://www.kinesiologue.com/fr/

 

Merci à Valérie Creo pour le témoignage!


Par

29 décembre 2020

Catégories :

Entre bonnes mains Non classé Réadaptation