Faire de l’activité physique permettrait de conserver son odorat

Vieille femme qui sent un bouquet de fleurs

L’activité physique pratiquée sur une base régulière amène plusieurs bénéfices et répercussions sur l’organisme, dont la conservation et le raffinement de l’odorat.

Bouger améliore le fonctionnement du corps et du cerveau

En effet, une recherche récente traitant du ralentissement de la diminution de l’odorat avec l’âge, grâce à la pratique d’un sport au moins une fois par semaine, a été réalisée. Il s’agit d’une étude américaine effectuée en 2013 (Schubert et al., 2013). Les 1 881 sujets dont il est question dans l’étude ont été suivis durant dix années au cours desquelles leurs perceptions de huit différentes odeurs (café, chocolat, citron, etc.) ont été testées à trois reprises.

Durant ces années, ils ont également recueilli des données au sujet de leurs habitudes de vie. Les résultats de cette étude démontrent une insuffisance olfactive chez 27,6% des participants et il s’agissait de ceux qui ne pratiquaient pas d’activité physique sur une base quotidienne. Les chercheurs n’ont pas été en mesure d’identifier exactement ce qui crée cette protection de l’odorat lorsqu’on est actif, mais ils supposent que cela pourrait être en lien avec le fait que le sport améliore le fonctionnement général du corps et du cerveau. Cette recherche a aussi mis en lumière que les hommes sont plus à risque d’observer une baisse de leur sensibilité olfactive que les femmes.

Attention à ne pas se faire piéger par son odorat !

la sensibilité aux odeurs stimuler, à long terme, une plus grosse prise d’aliments quotidiennement dû à des impulsions de gourmandise provoquées par des odeurs alléchantes !


Articles similaires