L’activité physique : beaucoup plus qu’un loisir pour les aînés

Saviez-vous que selon une étude de Santé Montréal, 69 % des aînés ne sont pas suffisamment actifs et 76 % sont sédentaires dans leur loisir. La peur de se blesser est souvent le facteur qui entraîne la sédentarité chez les personnes âgées.

Pour vaincre cette peur (communément appelée la kinésiophobie) il faut bouger pour réaliser les bienfaits d’être actif. Pour les personnes âgées, l’activité physique procure évidemment plusieurs aspects positifs, toutefois, le désir de rencontrer de nouvelles personnes et socialiser devient un moteur efficace pour pratiquer l’activité physique.

 

Les bienfaits physiques pour les aînés

L’activité physique est reconnue pour ses nombreux bénéfices sur la santé, mais qu’apporte-t-elle de plus aux aînés ?

D’abord, être actif au quotidien augmente la solidité des os et développe l’équilibre, ce qui permet au corps d’être en meilleure condition et diminue les blessures causées par les chutes. L’amélioration de la forme physique entraîne une plus grande stabilité ce qui minimise la peur de se blesser.

Bouger peut réduire les risques de maladie cardio-vasculaire, car l’augmentation des fréquences cardiaques maintient le cœur en bonne santé. De plus, pratiquer une activité physique sur une base régulière retarde l’apparition de l’hypertension artérielle et diminue les effets de l’arthrite. Finalement, l’endorphine produite durant le sport permet de contrôler la douleur causée par une inflammation des articulations.

Tous ces bienfaits aident les aînés à rester autonomes plus longtemps tout en leur donnant plus d’énergie pour jouer avec leurs petits-enfants.

 

Bouger pour socialiser

Malgré tous les bienfaits mentionnés ci-dessus, une des principales raisons qui poussent les aînés à s’inscrire à une activité est le désir de contrer l’isolement.

Une fois à la retraite, les événements sociaux se font plus rares. Les activités de groupes sont souvent la solution pour contrer la solitude que peut engendrer la retraite. S’informer sur les possibilités offertes dans son quartier est un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de s’amuser. En plus de permettre de contrôler la douleur, l’endorphine procure un sentiment de confiance en soi et une dose d’énergie. À un certain âge, l’activité physique n’est plus source de performance, mais de divertissement. Plusieurs kinésiologues ont d’ailleurs développé des groupes réservés pour le 3e âge qui respectent les limites de chacun tout en se déroulant dans le plaisir.

Avec tout l’éventail d’activité existante, il y en a forcément pour tous les goûts. Que ce soit un club de marche ou encore de l’aquaforme, il y a divers moyens de s’amuser tout en étant actif.

L’inscription à une activité peut parfois être dispendieuse, mais saviez-vous que le gouvernement provincial offre un crédit d’impôt aux aînés pour rembourser une partie des dépenses liées au sport ?

L’activité physique a aussi des bienfaits sur la préservation de l’odorat. Vous ne nous croyez pas? Allez lire l‘article à cet effet !