Restez en forme pour jardiner!

Vous aimez jardiner, ça tombe bien, car c’est une véritable activité physique à part entière! On se penche une fois, on étire les bras 2 fois, on s’accroupit 3 fois, on soulève un sac de terre 4 fois,…et on recommence la routine, parfois durant plusieurs heures!

Mais votre corps est-il bien préparé pour jardiner? Votre kinésiologue sera votre meilleur guide pour vous aider à garder la forme pour entretenir vos plantations.

Préparer son corps au jardinage

En effet, jardiner représente certaines exigences physiques dont on n’a pas toujours pleinement conscience. Notre dos, particulièrement, est très sollicité. On reste penché durant de longues périodes et on porte des charges plus ou moins lourdes. Nos bras travaillent aussi beaucoup : on bêche, on ratisse, on rempote, on récolte, … des gestes qui peuvent former une vraie routine de mouvements qui remplacent à merveille les machines d’un gym.

Bouger au quotidien

Pour être prêt à jardiner sans se blesser, vous pouvez opter pour un mode de vie actif, en entretenant votre forme physique tout au long de l’année. Saviez-vous d’ailleurs qu’il est préconisé aux adultes d’effectuer au moins 2 h 30 d’activités physiques, d’intensité moyenne à élevée, par semaine selon les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures ?

Vous pouvez ainsi introduire des mouvements simples dans votre vie quotidienne qui vous permettront de garder la forme, hiver comme été. Prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, marcher pour se rendre à l’épicerie ou faire le grand ménage chez soi sont autant d’occasions de mettre nos muscles à contribution et d’entretenir notre cardio.

Se référer à son kinésiologue

Votre kinésiologue sera votre meilleur conseiller pour vous garantir une bonne préparation physique, adaptée aux exigences du jardinage et à vos capacités physiques.

Il ou elle pourra vous aider à renforcer certaines parties du corps en quelques semaines.

Tout comme l’indique Claudia Labrosse, Kinésiologue diplômée de l’Université de Sherbrooke et pratiquant dans la région de l’Estrie, votre kinésiologue vous créera un programme d’entraînement personnalisé, basé sur une évaluation de votre condition physique. Il ou elle prendra le temps de détailler avec vous des exercices adaptés et de vous encadrer pour les effectuer en toute sécurité. Claudia souligne aussi que votre kinésiologue pourra « faire un suivi motivationnel avec vous, pour s’assurer que vous arrivez à [effectuer votre programme] assez souvent pour voir des résultats ».

Quelles parties du corps renforcer?

Claudia Labrosse conseille de « privilégier le bas du corps (fessiers, cuisses, jambes) pour soulever des charges plus facilement, mais aussi la ceinture abdominale pour stabiliser le tronc et protéger le dos. » Sans « oublier d’aussi renforcer les bras (épaules, biceps, triceps) pour transporter, creuser et bêcher plus facilement. Par exemple, des exercices comme les soulevés de terre (prendre un sac de roche à partir du sol), les squats (déposer un bloc de béton au sol) et les fentes (s’agenouiller au sol et s’en relever) sont très fonctionnels pour se pratiquer au jardinage. »

2 à 3 séances d’entraînement par semaine, durant quelques semaines, devraient vous apporter une bonne préparation, que vous pourrez entretenir tout au long de la belle saison.

Jardiner en toute sécurité

Grâce aux conseils de votre kinésiologue, vous bougez en évitant toute blessure. Il ou elle vous aidera à appliquer les bonnes habitudes de toutes activités physiques pendant vos séances de jardinage :

  • Pratique de l’échauffement;
  • Maintien de bonnes postures;
  • Écoute de votre rythme;
  • Variation du type de mouvements.

Ainsi, Claudia Labrosse préconise de commencer une séance de jardinage avec quelques mouvements d’échauffement et des poids plus légers. Voici une de ses astuces de maintien d’une bonne posture : « Lorsque vous soulevez une charge, contractez bien les abdominaux à partir du plancher pelvien et gardez la colonne allongée. Pliez bien les genoux, en [maintenant] le milieu de la rotule aligné avec le 2e orteil. »

Votre kinésiologue vous aidera à mesurer vos limites. Comme le recommande Claudia : « Prenez […] soin de bien écouter votre corps. Si jamais vous sentez une mini douleur […], arrêtez-vous quelques instants et, si vous vous sentez bien, continuez à nouveau ».

Retenez que rien ne vaut les conseils de votre kinésiologue pour vous assurer une belle saison de jardinage. Il/elle est une source précieuse d’astuces pour vous y préparer en douceur!

Bon été et bon jardinage!

 

Le kinésiologue vous accompagne dans votre processus de remise en forme personnalisé et en fonction de votre besoin.

Plus d’articles

  • 5 trucs pour être plus actif au quotidien

    26 avril 2023

  • Prévention du cancer du sein : l’activité physique votre meilleure alliée

    4 octobre 2022

  • L’exercice sur le web : Accessible, mais risqué?

    4 octobre 2017

  • Comment le kinésiologue peut-il soulager les douleurs liées à la grossesse ?

    20 janvier 2019

  • Aînés à 1, 2, 3 marchez! 

    8 novembre 2021

  • Mieux comprendre l’apnée obstructive du sommeil et les effets néfastes sur la santé que cette condition entraîne

    7 mars 2023

  • L’activité physique a des effets positifs sur la santé mentale

    29 janvier 2019

  • Une recette pour amener les jeunes à être actifs

    19 Décembre 2022